Au-delà des besoins fonctionnels auxquels il répond, ce bâtiment peut  véhiculer une image forte et positive dans un quartier en mutation. Tirant parti de sa longue façade sur la route de Grenoble, le projet proposé s’y inscrit en un long parallélépipède suspendu, ciselé et plissé à la façon d’un long origami.  Au Nord, le volume haut s’élance en auvent au dessus du parvis d’accès, s’ouvre en dévoilant une partie de ses fonctions.

Ce projet est fondé sur une conception bioclimatique. Le confort visuel, de même que le confort thermique d’hiver et d’été, alliés à une recherche de performance élevée ont été soignés et sont totalement intégrés à l’architecture. La consommation de chauffage est de 8,81 kWh/m² soit nettement inférieure aux objectifs.

Le confort d’été est assuré par une isolation dynamique. La production calorifique est assurée par  pompe à chaleur réversible à condensation par eau + plancher chauffant hydraulique. La ventilation est de type double flux. La production ECS est assurée par des capteurs solaires thermiques en terrasse. Une récupération des eaux pluviales est aussi prévue.