La construction de logements sociaux sur la côte d’azur est un défi foncier. La faisabilité financière de ces opérations implique une forte densification difficilement conciliable avec la nécessité de préserver des espaces verts, un bon éclairement naturel ainsi qu’ une ventilation traversante des logements.

Le projet répond à ces enjeux en s’articulant autour d’un profond patio central. A la fois atrium, puits de jour et cheminée thermique, cet espace typiquement méditerranéen est le cœur de la résidence, auquel on accède via une haute porte cochère, qui joue le rôle des clairoirs niçois en période estivale.

Les abords sont pour l’essentiel traités en espace vert, avec des jardins privatifs pour les logements duplex du RdC. Une surface de commerce anime le socle du bâtiment donnant sur l’angle urbain.